logo  / Pays du Mont-Blanc / L'aiguillette des Posettes
fr | en
vue generale

L'aiguillette des Posettes (pédestre, difficile)

Qui aime randonner avec une vue bouchée ? Personne j’imagine. Pour cette randonnée, le panorama évolue avec l’altitude et vous permet de réviser vos sommets. C’est aussi l’occasion de découvrir le magnifique village du Tour, au pied du glacier du même nom. Le village du Tour accueillit en 1924 les épreuves du 50 km de ski de fond des jeux olympiques, attribués à Chamonix.
L’itinéraire présenté ici a été réalisé en famille, en 6h, donc compter plutôt 4 sans enfants. Il faut dire qu’avec 8 kilomètres, mais surtout 700 mètres de dénivelé sont un peu décourageant pour les enfants.
Durée: 4h00
Dénivelé positif: 700m
Longeur: 8,0km
Itinéraire principal profil de la randonnée
Le départ s’effectue sur le côté du parking du Tour, juste à côté du téléphérique du Col de Balme.
La première partie dans la forêt est agréable et laisse deviner le panorama qui s’offrira une fois sorti. Les choses changent une fois que l’on a émergé. On traverse pendant un long moment, une large étendue de bruyère. Le randonneur gourmand appréciera les myrtilles disponibles en quantité.
La vue sur le glacier du Tour est magnifique et l’on imagine déjà plus haut le panorama se prolonger sur la chaîne du Mont-Blanc.
On se retrouve à cheminer sous les paravalanches avant d’arriver aux anciennes ardoisières. Pour trouver le tunnel, au niveau des empilements, sortir du sentier à gauche et aller vers 3 petits cairn en ardoise. La fraîcheur du tunnel est appréciable en été.
Finalement, après une dernière montée, on arrive au Col de Posette. De là, vous jouirez d’un magnifique panorama comprenant, de gauche à droite : Le glacier du Tour ; L’aiguile du Chardonnet (3824m) ; L’aiguille Verte (4122m) ; Les Drus (3754m) ; Le Mont-Blanc (4810m) ; L’aiguille de l’Encrenaz (2887m) ; L’aiguille des Chamois (2902m) ; Le Mont Buet (3099m).
L'itinéraire de retour s'effectue en longeant la ligne de crête (rien de vertical ici). Le sentier traverse alors des champs de rhododendrons en pente douce, puis, au fur et à mesure que l'on s'approche de la Réserve Naturelle des Aiguilles-Rouges, le dénivelé s'accentue, au point que le sentier est aménagé avec des marches en rondins. De retour à une altitude plus basse, on retrouve la forêt, puis rapidement, le parking du Tour.